Quel Pompe à Vélo pour quel usage ?

Quel Pompe à Vélo pour quel usage ?

On est cycliste ou on ne l’est pas. Si vous l’êtes, vous vous êtes déjà probablement posée cette question ; Quel pompe à vélo dois-je choisir ? Voici les différences entre les pompes à vélo existantes et leur spécificité.

Sommaire

1 – A quoi sert une pompe à vélo ?

Vous l’avez sans doute remarqué, les nombreuses sorties à vélo usent les pneus, c’est un fait indéniable, et cela prouve aussi que vous êtes un bon coureur. Mais il y a autre chose qui s’éreinte, c’est bien évidemment l’air contenu dans nos précieuses chambre à air ou pneu, pour les tubeless.

Un petit coup de mou dans les pneus, une pompe à vélo est indispensable pour repartir sur de bonne base en redonnant un petit coup de pression aux pneus. La pompe à vélo est l’allié du cycliste, et c’est un accessoire à ne pas sous-estimer.

Elle est également indispensable pour réparer une éventuelle crevaison. Ça ne vous est pas arrivé ? Tant mieux. Mais c’est l’une des pannes classique et régulière du cycliste. Pas de pompe à vélo, pas de réparation. Vous finissez à pieds.

Comme sur votre voiture, une pression correcte et constante dans vos pneus vous permet de meilleur performances, et surtout, un plus grand confort. C’est indispensable afin de pouvoir réaliser la meilleure sortie possible, que ce soit en ballade, ou des situations qui exigent de la performance.

En somme, la pompe à vélo est  l’un des outils indispensable au cycliste, voire, son outil phare. Il est donc important de pouvoir connaitre les différences entre toutes les pompes à vélo existantes.

2 – Quelles sont les différences entre les pompes vélo ?

Vous l’avez compris, les pompes à vélo sont indispensables, et pour répondre aux divers désagréments, il existe plusieurs sortes de pompes à vélo. Voici les principales pompes vélo existantes ;

Les pompes à vélo à main
La pompe vélo à pied
La cartouche de CO2 pour vélo

Ça a l’air limpide et simple ? Alors attendez de voir que dans chacune de ces rubriques, il existe encore des pompes de vélo aux tailles et aux puissances différentes.

Les pompes à vélo à mains

La plus connue de tous, et surtout la plus classique, les pompes à vélo à main sont partout.

Pompe vélo à mainAvantages : les pompes vélo à mains possèdent plusieurs avantages pour le cycliste.
Dans un premier temps, elles sont compactes, et prennent peu de place. Elles peuvent tenir dans un sac à dos, ou alors, peuvent être directement fixés à votre vélo sans vous gêner dans votre sortie.

Compactes, elles vous permettent de remettre un petit coup de pression dans vos pneus si vous sentez que ces derniers comment à perdre en efficacité.

Inconvénients : La pompe vélo à main, bien que compacte, souffrent de sa taille. En effet, en cas de crevaison, ou pour une utilisation régulière lors des sorties (VTT, forêt), elles atteignent rapidement leur limite, notamment concernant leur puissance.
Elles ne dépassent pas les 4 à 7 bars pour les plus puissantes d’entre elles, ce qui vous oblige, en cas de crevaison par exemple, à pomper un bon moment avant d’atteindre le gonflage optimale de vos pneus.

Si vous êtes un gros utilisateur de pompe à vélo lors de vos sorties, elle deviendra rapidement agaçante par son manque de puissance.

Quel usage pour cette pompe ? Les sorties de temps à autres, et les petits regonflages à l’extérieur.

Si vous vous dirigez vers ce type de pompe, vous pouvez parcourir le guide des meilleurs pompe à vélo à main.

La pompe à vélo à pied

Vous la connaissez également, c’est souvent celle qui traîne dans votre garage, la pompe vélo à pied.

Une pompe à vélo à pied pour cycle

Avantages : On entre dans le sérieux. La pompe vélo à pied est puissante. Elle permet un gonflage plus rapide de vos pneumatiques, mais surtout, plus précis. Ces pompes vélo à pied sont souvent équipées d’un manomètre qui vous permet de savoir exactement à quelle pression sont vos pneus. Nous sommes loin du petit réservoir des pompes à mains, et la pompe vélo à pied possède donc un fuselage permettant plus de pression.

Inconvénients : Comme on le disait plus haut, les pompes à pied traînent souvent dans le garage, et pour de bonnes raisons. Ces pompes sont beaucoup moins compactes que les pompes à mains, et sont donc plus difficilement transportable.
De plus, leur fuselage et leur circonférence les rendent plus lourde. C’est donc une double tare que de devoir en transporter une lors des sorties vélo.

Quel usage ? C’est simple, les pompes vélo à pied sont parfaites pour un usage à domicile. C’est la pompe que l’on doit posséder pour tout type d’entretien, notamment le gonflage d’un nouveau pneu par exemple. Cela permet d’avoir une pression optimale dans ses pneumatiques avant utilisation.

Intéressé par cette pompe ? Vérifiez les différents modèles à travers le guide des meilleurs pompes à vélo à pied.

Cartouche de CO2 pour vélo

Un peu moins connu du grand public, et pour cause, le gonflage à la cartouche de CO2 n’est connu que par les aficionados du cyclisme. C’est un vrai outil de passionné, et qui n’est utile que si l’on effectue régulièrement des sorties.

Avantages : Le gonflage à la cartouche de CO2 pour vélo dispose de nombreux avantages. En réalité, il combine les avantages des deux méthodes vues précédemment.
Les cartouches de CO2 sont légères, compactes, et facilement transportables. De plus, elle dispose d’une grande puissance, les plaçant au-dessus de la pompe à vélo à pied.
La cartouche de CO2 pour vélo peut être rangée dans une sacoche, dans le sac à dos, et même, dans votre poche…

Inconvénients : Les cartouches de CO2 possèdent néanmoins des inconvénients que vous devez connaître. Dans un premier temps, et bien que le gonfleur soit vendu à un prix raisonnable, les cartouches sont chers ! En moyenne, il faut compter entre 4 et 6 euros par lot de 2 cartouches… qui sont généralement utilisable une à deux fois chacune.

Dans un second temps, les cartouches CO2 pour gonflage de vélo injectent un CO2 plus volatile que celui que l’on trouve dans nos pompes à vélo classiques. Résultat, ce CO2 finit par passer à travers le matériau de notre pneu beaucoup plus rapidement que notre gonflage traditionnel.

Quel usage pour ces cartouches CO2 ? Cette méthode de gonflage est plutôt utilisée en complément de la pompe à vélo à main. En effet, les cycliste chevronnés utiliseront ces cartouches en cas de panne ou de crevaison, et préféreront utiliser une pompe à main pour le gonflage classique.

Comme vous l’avez vu, il existe bon nombre de méthode de gonflage, et à l’intérieur de ces méthodes, il y a encore des modèles de pompes différentes. Mais avant de choisir telle ou telle pompe à vélo, les différences listées ci-dessus vous permettront dans un premier temps d’identifier vos besoins.

Avant d’acheter une cartouche Co2, consultez le guide dédié aux meilleures gonfleurs Co2 pour vélo.

3-Comment choisir sa pompe à vélo ?

Après toutes ces explications, nous avons fini sur une conclusion ouverte, et dont la question vous est adressé. Il faut d’abord identifier les besoins. En  connaissant votre utilisation de la pompe à vélo, vous saurez comment choisir votre pompe à vélo.

Ainsi, il ne vous restera plus qu’à choisir votre pompe à vélo en fonction de plusieurs critères comme, taille, sa puissance, sa précision, son poids, sa stabilité, mais aussi, sa compatibilité avec votre type de valve.

Pompe à vélo : la taille avant tout

Si vous cherchez une pompe à vélo pratique à transporter, et compacte, alors il va falloir faire attention à sa taille. Il suffira d’en prendre une qui pourra être transporté aisément afin de répondre aux mieux à vos attentes concernant sa praticité.
Finalement, il faudra vous tourner alors vers les pompes à vélo à mains, qui sont les plus compactes. Moyennant finance, vous pourrez également trouver des pompes vélo à pieds dont les éléments sont pliables. Vous avez alors le meilleur des deux mondes.

Pompe à vélo : La puissance

Plus de pression de gonflage, donc plus de réservoir. Une pompe à vélo puissante, c’est pratique, on l’a vu. Cela permet un gonflage rapide, et sans effort de vos pneumatiques. Pour vous qui privilégiez la puissance et la rapidité, alors il faut vous tourner vers une pompe vélo à pied. Ces dernières existent avec une pression de 12 bars, ce qui est une puissance suffisante pour n’importe quel gonflage rapide. De plus, ces dernières sont souvent équipées d’un manomètre.
De quoi allier un gonflage rapide, à un gonflage précis.

Pompe à vélo précise :

On dit souvent que la précision est mère de sagesse. Est-ce que cela s’applique au gonflage de notre vélo ? En tout cas, il existe de nombreuses pompes à vélo privilégiant la précision. Ainsi, vous qui désirez atteindre une pression particulière par pneu, vous devez vous équiper avec des pompes à vélo à manomètre.

Ces pompes permettent de savoir précisément à quelle pression sont vos pneus. Les pompes à manomètre sont proposées en deux catégories. Les Pompes à manomètre à aiguilles et les pompes à nanomètre digitale ou électronique.

Pompe à vélo légère :

Le poids de votre pompe à vélo peut également être pris en compte de lors de son choix. Choisir sa pompe à vélo est aussi une question de confort, a fortiori, la question du poids est tout à fait légitime.

Evidemment, tout cycliste réalisant des sorties régulière désirera une pompe à vélo légère. Lorsque l’on parle de poids, on devrait plutôt parler de légèreté.

Il est important de ne pas sous-estimer cette question car la légèreté peut être acquise différent en fonction des matériaux utilisés. Oui, une pompe à vélo peut posséder une grande capacité et être légère en même temps. Il s’agit des pompes à vélo construites selon des matériaux légers.

Ensuite, il faut enfin faire attention à la durabilité de ces pompes. A privilégier ? Les pompes à vélo en aluminium. Elles ont une durabilité importante dans un poids acceptable.

Pompe à vélo stable :

Vous avez déjà essayé de gonfler un pneu à forte pression avec une pompe à main ? Vous avez un fort effet de levier qui peut vous faire dévier, notamment avec les mini-pompes à mains. Ce n’est pas grave en soit, mais très désagréable.
Quand on parle de stabilité, on va donc forcément parler des pompes vélo à pieds dont on a parlé précédemment. Plus facile à utiliser, plus puissante, et plus stable, les pompes à pieds offrent un confort d’utilisation accrue.

Néanmoins, si vous l’utilisez hors du domicile, il conviendra d’en choisir une compacte.

Pompe à vélo compatible avec valve

Critère souvent mis de côté, il faut tout de même faire attention au type de valve que vous possédez sur vos pneus, ou que vous comptez acheter. Lorsqu’on achète une pompe à vélo, notamment lorsqu’on a fait un choix qui est basé sur plusieurs critères, c’est une pompe à vélo que l’on compte conserver longtemps.

En général on n’anticipe pas le changement de vélo ou le changement de pneu… Ce qui arrive souvent. Alors n’hésitez pas à vous procurer une pompe à vélo de qualité que vous allez garder longtemps. En prenant bien sûr en compte tous les aspects vu plus haut, mais également sa compatibilité avec les différentes valves du marché.

Ne nous égarons pas en explication inutile. Il existe deux types de valve sur les vélos. La Valve Presta et la Valve Schrader. Ces deux valves, vous les connaissez certainement. La première est celle qui équipe principalement les vélos de route. La seconde identifiable facilement puisque c’est la même qui équipe votre voiture. Il s’agit des valves que l’on trouve surtout sur les VTT.

Voici les deux types de valves de vélo

Nous avons fait le tour de tous les moyens existants pour gonfler ses pneumatiques. Vous connaissez désormais les avantages et les inconvénients de ces moyens. N’hésitez pas à vous balader sur le site, il regorge d’information sur chacun de ces moyens, et vous trouverez également quelques conseils sur comment choisir sa pompe à vélo.

Désormais, laissez nous vous prodiguer quelques conseils sur la façon de gonfler ses pneus de vélo à l’aide de ces différents moyens.

4- Gonfler ses pneus, tout un art : le guide du gonflage optimal

Oui oui, nous savons tous comment gonfler nos pneumatiques. Un petit rappel des gestes basique ne fait pas de mal non plus. Surtout que dans certains cas, il est utile de se les rappeler.

Gonfler avec une pompe à mains

La pompe à main est utile pour remettre un petit coup de pression dans ses pneus, et aussi, pour se sortir d’une éventuelle crevaison.

  • – Dévisser l’embout de votre valve de chambre à air (ou du pneu)
  • – Visser l’embout du flexible de la pompe à vélo
  • – Pomper à plusieurs reprises jusqu’à sentir une résistance
  • – Tâter votre pneu pour savoir si la pression vous convient. Evidemment, avec une pompe à manomètre, il suffit de regarder la jauge.
  • – Dévisser l’embout du flexible de votre pompe, et revisser le capuchon de protection de votre valve.

Vous avez gonflé vos pneumatiques à l’aide d’une pompe à mains. Félicitations.

Gonfler à l’aide d’une pompe à pied

La pompe vélo à pied est plus facilement utilisable à la maison, mais les modèles compactes trouveront également place dans vos sacs à dos.

  • Dévisser l’embout de votre valve de chambre à air (ou du pneu)
  • Visser l’embout du flexible de la pompe à vélo
  • Pompez à la verticale, en posant le pied sur le socle prévu à cet effet. Il stabilisera la pompe pour vous donner plus de force.
  • Tâter votre pneu pour savoir si la pression vous convient. Sur les pompes à pieds, vous avez souvent la présence d’un manomètre qui vous aidera à savoir si le gonflage est optimal.
  • Dévisser l’embout du flexible de votre pompe, et revisser le capuchon de protection de votre valve.

Le gonflage à l’aide de la pompe à pieds est plus aisé, et il vous permet également plus de précision.

Gonfler à l’aide de cartouche CO2

Plus délicat, mais plus confortable et sans effort, le gonflage grâce aux cartouches de CO2 n’est pas répandu. Il est souvent utilisé en cas de crevaison, et seulement en cas de difficulté par les cyclistes.

Dans le cas d’une valve PRESTA  et avec cartouche CO2

  • – Dévisser la goupille de la valve, et Serrez le gonfleur sur la valvle
  • Percutez la cartouche sur le gonfleur,
  • Ouvrez le régulateur pour faire entrer l’air progressivement
  • – Visser l’embout du flexible de la pompe à vélo
  • – Fermez le régulateur, et déclipsez la cartouche
  • Revisser la goupille de la valve

Dans le cas d’une valve PRESTA  et avec gonfleur CO2 direct

  • – Dévisser la goupille de la valve
  • Percutez la cartouche sur le gonfleur
  • Pousser le gonfleur contre la valve
  • Revisser la goupille de la valve

Comme vous le voyez il existe différent gonfleur CO2, le plus facile d’utilisation étant le gonfleur CO2 direct. Par ailleurs, les gonfleurs CO2 sont généralement compatibles avec toutes les valves. Pas d’inquiétude.

 

Nous avons donc vu ici les basiques de l’univers de la pompe à vélo. Il ne vous reste plus qu’à choisir quelles sont les modèles qui répondent le mieux à votre utilisation.

Bonne route.

Ces articles peuvent vous plaire

Meilleure pompe vélo à pied

Meilleure pompe vélo à pied

Meilleure pompe à vélo à main

Meilleure pompe à vélo à main